Événements et inscription

Inscription ouvrira le 8 septembre, 2017

Lundi 16 octobre, 2017

De nouvelles thérapies pour gérer la sclérose en plaques : des cellules souches aux exercices
Proclamation de la Semaine de sensibilisation à la santé cérébrale avec Ottawa City Councillor Jean Cloutier, Alta Vista Ward

Heure : 17h30 à 19h00 | Enregistrement : 17h00 à 17h30
Lieu : 451, chemin Smyth | Salle atrium du pavillon Roger-Guindon
Entrée gratuite : inscription obligatoire
InscriptionDe nouvelles thérapies pour gérer la sclérose en plaques : des cellules souches aux exercices

Le Canada présente le taux le plus élevé au monde de sclérose en plaques (SP) : environ un Canadien sur 340 est atteint de cette maladie. Bien que la cause exacte en soit inconnue, on pense que la SP impliquerait des processus à médiation immunitaire provoquant des dommages au système nerveux central. La maladie peut donner lieu à une variété de symptômes physiques, mentaux et émotionnels, qui se manifestent différemment chez chaque personne atteinte. La SP reste incurable pour l’instant, mais les chercheurs continuent d’explorer de nouvelles stratégies de traitement et de gestion des symptômes.

Nous vous invitons à vous joindre aux chercheurs et cliniciens du Groupe de recherche sur la sclérose en plaques de l’Institut de recherche sur le cerveau de l’Université d’Ottawa (IRCuO), qui présenteront certaines de ces approches novatrices ainsi que les plus récentes avancées dans le traitement de la SP.

Animée par le Dr Mark Freedman, directeur de la Clinique de la sclérose en plaques, chercheur principal à l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa et professeur de neurologie à l’Université d’Ottawa, et la Dre Lara Pilutti, de la Faculté des sciences de la santé de l’Université d’Ottawa, la soirée permettra d’explorer des approches thérapeutiques innovantes, allant de la transplantation de cellules souches à la réadaptation par l’exercice physique. Nous discuterons du potentiel de ces approches pour ce qui est de modifier l’évolution de la maladie et d’en atténuer les symptômes, ainsi que des orientations futures en matière de traitement. Ne manquez pas d’être des nôtres pour en savoir plus sur les stimulantes avancées réalisées à Ottawa dans la recherche sur la SP.


Mardi 17 octobre, 2017

M. Hockey et les cellules souches : l’apport du Canada
​​​Mettre au point, à partir des cellules souches, un traitement à la fois sûr et efficace contre l’AVC?

Heure : 17h30 à 19h00 | Enregistrement : 17h00 à 17h30
Lieu : 451, chemin Smyth | Salle atrium du pavillon Roger-Guindon
Entrée gratuite : inscription obligatoire
InscriptionM. Hockey et les cellules souches : l’apport du Canada 

Comment le Canada, avec sa riche histoire et son expertise en matière de cellules souches, peut-il s’imposer comme chef de file dans la course mondiale visant à mettre au point, à partir des cellules souches, un traitement à la fois sûr et efficace contre l’AVC?

Tel est le sujet de la dynamique discussion où l’on pourra entendre les points de vue de l’un des plus éminents chercheurs dans le domaine de l’AVC au Canada (le Dr Dale Corbett), d’un grand neurologiste et chercheur clinique sur l’AVC (le Dr Dar Dowlatshahi) et de l’un des plus éminents chercheurs cliniques sur les cellules souches à l’échelle mondiale (le Dr Duncan Stewart), lequel a visité en personne, en compagnie de W5, la clinique mexicaine où Gordie Howe a reçu sa thérapie aux cellules souches.


Mercredi 18 octobre, 2017

La maladie d’Alzheimer : le défi de la prochaine décennie

Heure : 17h30 à 19h00 | Enregistrement : 17h00 à 17h30
Lieu : 451, chemin Smyth | Salle atrium du pavillon Roger-Guindon
Entrée gratuite : inscription obligatoire
InscriptionLa maladie d’Alzheimer : le défi de la prochaine décennie 

À l’heure actuelle, plus de 500 000 Canadiens sont atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence, et ce nombre augmente de jour en jour à un rythme constant. D’ici 2050, on estime que 1,5 million de personnes en souffriront au Canada, et 150 millions de personnes dans le monde. Ces estimations ne prennent même pas en compte les innombrables victimes indirectes de la maladie, soit les proches aux prises avec les difficultés sociales, émotionnelles et financières qu’entraînent les soins à donner aux personnes atteintes. L’alzheimer progresse lentement. Ses victimes commencent par perdre leur mémoire à court terme, oubliant par exemple l’endroit où elles ont laissé leurs clés. Ensuite, leurs souvenirs à long terme s’effacent, et elles n’arrivent plus à retrouver le nom de leurs proches. Enfin, elles perdent la capacité d’effectuer les tâches quotidiennes les plus simples, comme de prendre une douche.

La maladie d’Alzheimer est toujours incurable, et peu de progrès ont été accomplis dans la mise au point de traitements efficaces. Par conséquent, un besoin pressant de nouvelles idées susceptibles de mener à de nouvelles stratégies thérapeutiques ciblant des caractéristiques clés de la maladie se fait sentir. En l’absence de traitement curatif, il est essentiel de pouvoir dépister précocement les personnes à risque de développer cette terrible maladie.

Nous avons invité un panel d’experts pour discuter de l’impact de l’alzheimer sur les personnes atteintes et leur famille ainsi que sur la société dans son ensemble. Un travailleur social, un neuropsychologue, un avocat, un médecin et un aidant mettront donc en commun leurs connaissances et leur expérience de cette pathologie, en plus de répondre aux questions de l’assistance. Les études cliniques les plus récentes donnent l’espoir que nous disposerons, dans un avenir proche, de traitements plus efficaces. Les résultats de ces études seront également à l’ordre du jour. Nous espérons ainsi fournir au public une information utile. 

ET

Mercredi 18 octobre, 2017

Régénération et réparation de la moelle épinière et du cerveau : de la science fondamentale à la guérison clinique

Heure : 17h30 à 19h00 | Enregistrement : 17h00 à 17h30
Lieu : Hôpital Civic | Amphithéâtre | 1053 ave Carling 
Entrée gratuite : inscription obligatoire
InscriptionRégénération et réparation de la moelle épinière et du cerveau : de la science fondamentale à la guérison clinique 

En raison de la perte ou de la dégradation des tissus, les dommages causés par une blessure à la moelle épinière, un AVC ou une lésion cérébrale sont souvent irréparables. Dans le passé, on considérait qu’il était tout à fait impossible de régénérer ou de réparer les tissus de la moelle épinière et du cerveau. Ces dernières années, cependant, nous avons acquis une meilleure compréhension de la manière dont ces lésions peuvent être réparées. Des thérapies prometteuses ont même été mises au point sur l’animal. Leur application à l’humain, pour être efficace, requiert toutefois la collaboration et l’interaction à la fois des fondamentalistes et des médecins.

Joignez-vous à notre panel d’experts, qui examinera certaines des thérapies les plus prometteuses ayant été développées sur l’animal. Apprenez du même coup comment l’équipe de recherche translationnelle, ici même à Ottawa, tente de mettre sur pied une filière qui permettra de faire déboucher ces avancées de la science fondamentale — cibles neurales innovatrices, cellules souches, biomatériaux, thérapies géniques, notamment — sur la guérison clinique. Le Dr Andrew Pelling parlera des méthodes novatrices permettant de réparer le corps humain, de le reconstruire et d’en augmenter les capacités. Son travail a fait l’objet d’articles et de reportages dans TED, Wired, Scientific American, Popular Science, ainsi que sur la BBC et Discovery Channel. La Dre Eve Tsai, neurochirurgienne praticienne et titulaire de la Chaire de recherche Suruchi Bhargava sur la régénération de la moelle épinière et du cerveau, parlera des difficultés que soulève la transposition de thérapies prometteuses de l’animal à l’humain. Les autres conférenciers comprendront des survivants d’une blessure à la moelle épinière et des aidants, qui nous feront partager leur point de vue sur les moyens d’encourager et de faciliter ces recherches porteuses d’espoir.


Jeudi 19 octobre, 2017

Symposium IRCuO-Rowan’s Legacy
Un événement 
conjointe d’éducation et de sensibilisation à la commotion cérébrale au sein

Heure : 17h30 à 20h00 | Enregistrement : 17h00 à 17h30
Lieu : Collège Algonquin | Bldg. D | 1385 ave Woodroffe  
Entrée gratuite : inscription obligatoire
InscriptionSymposium IRCuO-Rowan’s Legacy

Le Symposium IRCuO-Rowan’s Legacy est une activité conjointe d’éducation et de sensibilisation à la commotion cérébrale au sein de la population d’Ottawa. Il est conçu pour éduquer les athlètes, les entraîneurs, les parents et le public en général quant à l’impact des commotions cérébrales, tout en faisant état de la recherche actuelle sur les traumatismes crâniens. Le but de l’activité est de conscientiser la population à cette problématique et de répondre aux questions les plus fréquentes — par exemple : que faire si mon enfant subit une commotion cérébrale?

Le symposium réunira des chercheurs et des professionnels de la santé qui discuteront des principales avancées dans le domaine de la commotion cérébrale. Ainsi, le Dr Shawn Marshall parlera des approches actuelles en matière de traitement de celle-ci chez l’adulte, tandis que le Dr Roger Zemek fera état des recherches de pointe sur le sujet dans le domaine pédiatrique.

On pourra en outre assister à une table ronde réunissant des athlètes d’élite en activité ou à la retraite (au niveau professionnel, semi-professionnel ou universitaire), qui témoigneront de l’impact des commotions cérébrales sur leurs études et sur leur carrière sportive. Cette activité est offerte à la population d’Ottawa en vertu d’un partenariat entre l’Institut de recherche sur le cerveau de l’Université d’Ottawa et la Concussion Legacy Foundation Canada en l’honneur de la regrettée Rowan Stringer, de Nepean (Ontario), et de sa famille.

Encourager notre nouvelle campagne pour la recherche sur les commotions cérébrales


Vendredi 20 octobre, 2017

Nouvelles avancées dans la recherche sur le parkinson : le lien entre le cerveau et l’intestin
Avec CTV News Ottawa Sports Director -Terry Marcotte

Heure : 16h30 à 18h00 | Enregistrement : 16h00 à 16h30
Lieu : 451, chemin Smyth | Salle atrium du pavillon Roger-Guindon
Entrée gratuite : inscription obligatoire
InscriptionNouvelles avancées dans la recherche sur le parkinson : le lien entre le cerveau et l’intestin

Notre compréhension des causes de la maladie de Parkinson a progressé de manière remarquable au cours des 10 dernières années. Alors qu’on la croyait autrefois confinée à une région bien précise du cerveau, on sait maintenant que l’évolution de la maladie fait intervenir de nombreux systèmes organiques. Notamment, les preuves s’accumulent indiquant que le parkinson aurait son origine dans le système gastro-intestinal. Cela laisse entrevoir de nouvelles possibilités d’intervention thérapeutique, tout en suggérant que les micro-organismes vivant dans l’intestin (le microbiome) et l’immunité intestinale pourraient avoir un rôle dans le déclenchement de la maladie. Le Dr John Woulfe nous donnera un aperçu de ces passionnantes nouvelles pistes pour la recherche et parlera de ses propres travaux dans ce domaine.

On pourra également entendre le Dr David Grimes, chef de division et directeur de la division de neurologie à l’Hôpital d’Ottawa et à l’Université d’Ottawa, qui nous parlera d’autres succès récents obtenus dans la recherche sur le parkinson à l’IRCuO et à l’Hôpital d’Ottawa, ainsi que notre Réseau intégré de traitement pour la maladie de Parkinson. Enfin, nous rendrons hommage aux lauréats de nos bourses postdoctorales pour 2017.

.

 

Haut de page